Plan Marshall

Cette caricature soviétique est destinée à dénoncer la diplomatie menée par les Etats-Unis aux premiers jours de la guerre froide. Les Américains sont comparés à un cheval de Troie d'où sortent en rangs serrés des bataillons de dollars qui marchent au pas le fusil à l'épaule en direction de divers pays d'Europe. Sur les drapeaux figurent en écriture cyrillique les noms de l'Italie (au fond à droite), de la Grèce (au centre), de l'Autriche (devant à droite) et de la Turquie (à gauche). L'ensemble des pays cités sur ce dessin appartiennent alors à une zone intermédiaire qui fait l'objet de conflits d'influence entre les deux blocs en construction.

A l'instar des Grecs s'emparant de Troie par la ruse, les USA sont présentés ici comme exclusivement motivés par des considérations impérialistes. Le cheval métallique électrifié évoque la toute puissance industrielle de ce pays qui a su largement profiter de la guerre et qui dispose en 1945 des 2/3 du stock mondial d'or. Ce cheval est ici affublé d'un attribut qui l'associe à coup sûr à la figure allégorique de l'oncle Sam : un chapeau haut de forme aux couleurs de la bannière étoilée.

 Dans le cadre de la politique de containment du président Truman, les Etats Unis ont lancé en 1947 une offre d'aide économique aux pays d'Europe, sous la forme du plan Marshall. George Marshall est le secrétaire d'Etat américain (= ministre des affaires étrangères). Son plan consiste à transférer en direction de l'Europe une aide matérielle et financière colossale sous forme de dons gratuits (machines agricoles, machines-outils) et de prêts dans le but ouvertement avoué de redresser rapidement les économies de ces pays ravagés par la guerre et d'éviter que ces derniers ne sombrent dans la misère, elle même terreau du communisme. 

Cette "diplomatie du dollar" irrite au plus haut point les Soviétiques qui exigent des pays d'Europe de l'Est qu'ils refusent cette aide perçue comme une manoeuvre politique. Incapables de rivaliser sur le plan financier et matériel, leur réaction prend alors une forme idéologique sous le nom de "doctrine Jdanov" qui dénonce l'Amérique comme une puissance "impérialiste" et "antidémocratique".  

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

1. Lucretia.A 10/11/2012

Tiens simplement à dire que votre article est étonnant . La clarté de votre message est tout simplement spectaculaire et je ne pouvais penser que vous êtes un professionnel à ce sujet . Bien avec votre permission permettez-moi d'attirer votre flux RSS pour rester à jour avec post à venir. Merci un million et s'il vous plaît continuer le travail gratifiant . Vous souhaite bonne chance!

2. Corrie.S 05/11/2012

Bonne journée! Ce message n'a pas pu être écrite de mieux! Lecture de ce post me rappelle de mon compagnon de chambre bon vieux ! Il a toujours gardé discuter à ce sujet. Je vais transmettre cette écriture -up pour lui. Assez certain qu'il aura une bonne lecture. Un grand merci pour la partager sur vincentgiraudet.e -monsite.com ! Vous souhaite bonne chance!

3. porte olivier 18/10/2011

pouvez vous me donner la source de cette caricature s'il vous plait.
Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site