Impérialisme chinois

Traduction : Nous serions tous tellement heureux si les Américains restaient de leur côté de l'océan, n'est-ce pas mes délicieux petits amis?

Ce document de type iconographique est un dessin de presse qui critique ouvertement la politique chinoise dans le Pacifique en présenant l'Empire du Milieu comme une menace pesant sur un certain nombre de pays situés dans son entourage proche. L'auteur, David Horsey est un caricaturiste américain qui a produit ce dessin dans le contexte récent de la montée en puissance de la Chine dans toute l'aire pacifique. Ce document est postérieur à l'année 1997 puisque le dessinateur, s'il avait réalisé cette caricature avant la rétrocession de Hongkong à la Chine, n'aurait pas manqué de représenter l'enclave britannique parmi les poissons exposés à la menace chinoise.

Toute la contradiction de ce dessin repose sur l'écart existant entre les propos a priori rassurants du requin vis-à-vis des petits poissons qui l'entourent alors même que, par son apparence et son attitude, il leur manifeste ouvertement de l'agressivité. En effet, il semble surgir nerveusement de derrière les rochers tel un prédateur prêt à fondre sur sa proie, l'oeil menaçant et la gueule aux dents acérées prêtes à se refermer sur ceux qu'il présente comme ses "délicieux petits amis". Le terme "délicieux" prend donc ici très clairement une double signification. Le dessinateur a choisi de représenter le Japon, la Corée du Sud, Taiwan, Singapour et le Vietnam en raison du fait qu'il s'agit pour la plupart de pays capitalistes qui entretiennent depuis longtemps des liens étroits avec les Etats-Unis notamment par le biais de traités militaires et commerciaux. Le cas du Vietnam est un peu particulier car si la libéralisation économique reste encore prudente, le pays semble s'être engagé sur la voie de la réconciliation avec les USA au cours des années 1990. La Chine perçoit donc la présence américaine dans la région comme une menace éventuelle pour sa propre hégémonie, c'est pourquoi elle cherche à étendre son influence dans toute la zone. D'un point de vue politique, elle reste officiellement communiste ce qui explique pourquoi la Corée du Nord, soumise au même type de régime autoritaire n'apparaît pas ici aux yeux de David Horsey comme une proie potentielle.

 La Chine peut apparaître aux yeux de nombre de ses voisins comme une menace. Le pays le plus directement menacé est sans nul doute Taiwan dont l'existence n'a jamais été reconnue par la République Populaire de Chine depuis 1949, date où les nationalistes furent contraints de s'y replier alors même que la Chine continentale basculait dans le communisme derrière la figure emblématique de Mao Zédong. Depuis cette date, l'île est ouvertement revendiquée par la Chine qui menace régulièrement de l'envahir. Le Japon et la Corée du Sud craignent également une trop forte montée en puissance de leur grand voisin avec lequel ils partagent quelques différends frontaliers notamment au sujet des îles Kouriles annexées par l'URSS en 1945 et jamais rétrocédées. Par ailleurs, la Chine apparaît de plus en plus comme un concurrent redoutable en matière économique. Avec le Vietnam les relations sont également envenimées par un différend frontalier qui concerne cette fois les îles Paracels revendiquées par les deux pays. Enfin, Singapour apparaît comme un Etat déjà très largement sinisé dans la mesure où 80% de la population du pays est d'origine Han, la principale ethnie présente en Chine et que les liens avec cette dernière sont du fait de cette diaspora particulièrement nombreux.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×